Témoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  1. Julio Lopez dit :

    Beautiful Images!!!!

  2. Mark Griffith dit :

    Very impressive.. Enjoyed observing them all..

    Best Regards Mark

  3. Jonathan dit :

    Jean Yves Piton,

    Comment décrire notre rencontre, le fruit du hasard et de la spontanéité. J’étais arrivé ici par le biais d’une connaissance successive à de multiples rencontres, en soit, c’était notre destin, un destin auquel je crois et qui réalise de très belles choses.

    Un matin de printemps, je te rencontre. C’étais un brève aperçu au détour d’un bureau, une atmosphère conviviale troublée par l’arrivée de cet homme au charisme qui perturbe l’assemblée, mais que je trouve au premier coup d’œil sympathique, souriant, agréable. Le look urbain branché et à la fois décontracté: « classe ».
    Contrairement aux autres, je n’étais absolument pas impressionné, j’étais face à un homme souriant, convivial et plein de vie qui me donnait l’envie de la plaisanterie.
    C’est aujourd’hui le souvenir que je garde de notre première rencontre.

    Nous sommes amenés a nous rencontrer régulièrement durant quelques mois et s’installe rapidement comme une certaine complicité, de l’humour et de la plaisanterie.
    Quelques centres d’intérêts communs se révèlent à nous, l’amour de l’autre et des relations humaines, l’esprit d’équipe et d’entr’aide et un voyage.
    Le Canada, ce pays que tu as visité et où je pars m’installer sans y avoir jamais posé un pied. Des échanges d’émotions, de rêves et d’expériences, des astuces et conseils que tu me donnes et que je note précieusement dans un coin de ma tête.

    Puis un jour, tu me dis: Tu sais que je fais de la photo, j’aime capturer les regards, les sourires et les émotions, alors si jamais l’idée que je réalise quelques clichés de toi t’intéresse, ça me ferait plaisir.

    C’était la première fois que je me sentais rougir et que j’étais embarrassé en ta présence.

    L’idée me séduit, j’accepte.

    Le jour « J » arriva et me voici ponctuel au rendez vous, non sans gargouillis dans le ventre et face à une expérience jamais réalisée. Et quelle expérience, Je pense que je ne me suis que très rarement senti aussi empoté, les deux pieds dans le même sabot, coincé !!

    Mais au fur et à mesure que les photos s’enchaînent, la complicité et cet humour revient entre nous, je me sens plus à l’aise, nous apprenons à nous connaitre dans un tout autre contexte et aujourd’hui je ne peux dire autre chose que: « Quelle belle soirée, quelle belle rencontre ».

    Aujourd’hui, photos en main et après avoir pris le temps du recul, de me poser et de découvrir ton art, Jean Yves: Merci
    Merci de nous avoir fait vivre ce moment, Merci d’avoir provoqué cette rencontre.
    Merci de m’avoir aidé, via ton travail, à prendre conscience de mon image, de qui je suis.
    Merci d’avoir immortalisé mon reflet en cette veille de départ pour l’Amérique du nord où beaucoup d’émotions se bousculaient dans ma tête.
    Merci d’avoir permis aux personnes qui m’aiment (Mère et grand mère en particulier) de posséder aujourd’hui le fruit de ton travail, et d’avoir un peu de moi avec elles malgré l’océan qui nous sépare.

    Je ne te souhaite que de poursuivre longtemps ce loisir artistique que tu réalises si bien.
    De permettre à beaucoup d’autres personnes de vivre cette expérience et de ressentir les belles émotions que j’ai pu ressentir grâce à toi, en observant le résultat si surprenant.
    Et surtout, amuse-toi, continue de prendre autant de plaisir et de joie à le faire via les rencontres que tu feras.

    Merci beaucoup,

  4. Simon I dit :

    Jean Yves c’est un site parfait. Felicitation !!!! Tres belles photos avec une touche artistique!! Courage habibi

    Simon

  5. PASCALE dit :

    Je découvre avec bonheur la nouvelle présentation du site. Pour être très sincère , je m’étais tellement habituée à l’ancienne, avec sa forme circulaire, déjà très originale, qu’il m’a fallu y revenir plusieurs fois….ayant perdu tous mes repères !!!!
    Je maîtrisais sur le bout des doigts la version précédente.
    Et puis, après 2 ou 3 clics….c’est bon!!
    Finalement , je la trouve extrêmement novatrice. Je me surprends à rester de longs moments à naviguer d’un thème à un autre…et le temps s’arrête.
    Je m’attarde sur la lumière et ne peux m’empêcher de penser au maître incontesté et précurseur de la lumière : COROT.
    Et puis , à l’image du Parnasse , je fais un bond dans le temps de plus d’un siècle pour plonger dans le mouvement parnassien qui défend la théorie de L’ART pour L’ART qui réhabilite le travail acharné et minutieux de l’artiste.
    L’ART n’a pas à être utile ou vertueux , son seul but étant la beauté.
    Certains sont amoureux des mots , d’autres des couleurs , des formes , des regards ; mais tous ces amoureux ont un point commun : L’ AMOUR DE L’ ART.
    BRAVO ET MERCI POUR CE PARTAGE

  6. Suzel dit :

    Que de talents mon ami !

  7. Nenad dit :

    I adore your photos. You are a truly good photographer. Your work is the real masterpiece and your pics discover the world in a new beautiful way.
    Best regards from Serbia!

    With love,

    Nenad

  8. Jean Yves MANACH - OUEST FRANCE dit :

    JEAN YVES PITON
    LA FUREUR DE VIVRE

    Jean Yves PITON est brestois. Voilà une dizaine d’années que cet ancien élève de Sup de Co a quitté la capitale du Ponant pour exercer à Paris des fonctions de direction administrative et financière. On ne connaît, à ce jeune homme bien rangé de 35 ans, qu’une passion : la photo. Depuis 5 ans, il réalise des portraits, exclusivement des portraits.

    Il y a à peu près un an, voici notre homme licencié de son job. Il faut, comme il le dit si justement «positiver cette situation». Jean Yves commence alors à apostropher les gens dans la rue. Il est rare que les choses se passent mal. Notre homme est bien élevé. Il ne se souvient que d’une paire de gifles administrée par une femme qui croyait à un stratagème de dragueur.

    Le plus souvent, la rencontre est positive? C’est en confiant, un jour, son press-book à l’une de ses «rencontres de trottoir» qu’il rencontre le directeur de la section photo de Grand Palais. Le voilà invité à exposer au Salon d’Automne.

    L’homme s’explique : «Certains écrivent. D’autres peignent. Moi, c’est le visage des gens qui me fait vibrer. Je suis réellement captivé par les visages, les regards, les sourires. Si on prend le temps de les lire, ces visages, ils expriment tellement ce que les gens sont et ressentent intérieurement. Voilà pourquoi je cherche à parler avec eux. Il s’établit entre nous une sorte d’échange teinté de sensibilité, d’émotions.»

    Un peu exceptionnel comme méthode, non ? «Il faut faire les choses comme on les ressent. Moi, j’aime bien partager avec les autres, les découvrir.»

    Les portraits que réalisent Jean Yves PITON, dans ces conditions, ne sont ni des photos documentaires, ni des documents d’anthropométrie. Tout juste si leur auteur leur accorde une quelconque valeur artistique. Elles n’ont pour lui que la valeur d’un document authentifiant une rencontre, à un instant donné, de deux êtres…

    N’allez donc pas voir les photographies de Jean Yves PITON comme des oeuvres d’art mais comme le témoignage d’un homme qui vous crie qu’on peut vivre autrement. En écoutant les autres, par exemple.

    Jean Yves MANACH
    25 mars 1992

  9. Orazio MASSARO dit :

    Jean Yves PITON,

    C’est un homme passionné.
    Ses photos sont à l’image de sa soif d’aimer.
    Lorsqu’il agit
    Masqué par son objectif
    Il transpire le plaisir d’être avec les gens.

    Son désir profond
    De rendre à la beauté
    Son regard et sa lumière
    Lui fait oublier qu’il travaille.

    Pour ma part
    Jean Yves
    Est plus qu’un photographe du besoin.
    Il vit dans l’urgence de l’immédiat
    Dans la nécessité d’être
    Et d’exprimer son frémissement intérieur.

    Son énergie nous déshabille
    Et nous livre à nous-mêmes
    Comme des nouveau-nés.

  10. Thomas PRIMO dit :

    Jean Yves PITON aime les modèles qu’il photographie.
    Ce qui peut être une évidence est en fait une exception.

    Une photo de Jean Yves est toujours le fruit d’une rencontre,
    D’une envie de découvrir et de partager.

    C’est un lieu d’écoute et d’échange privilégié pour ce timide,
    Qui a trouvé là l’occasion discrète de plonger
    Dans le regard de l’autre
    Pour y rechercher la petite étincelle de son âme,
    Sans s’y noyer.

    Jean Yves est un artiste sincère,
    (ce qui devrait être une évidence)
    et ce n’est pas par hasard s’il excelle
    dans ce genre difficile du portrait.

    Comme il n’aime pas qu’on lui mente,
    Il va chercher la vérité
    Là où elle se cache toujours… au fond d’un regard,
    A la lisière d’un sourire, au détour d’une expression.

    Ces photos-là ne sont pas anodines… Regardez bien,
    Et vous découvrirez sans doute
    Ce mélange de pudeur et d’outrage,
    Ces expressions qui ne jaillissent
    Ni ne s’apaisent des visages capturés
    Et doucement mis à nu
    Par le regard de Jean Yves PITON.

  11. Nicole LA COGNATA dit :

    Chacun de ses portraits avait un nom, on y lisait la mélancolie ou l’éclat, la sérénité ou le tourment, la force ou la fragilité, l’âme entrevue, avec la tendresse et la générosité que Jean Yves PITON dispense au quotidien.

    Aujourd’hui, il aborde son modèle comme un sculpteur la matière brute, il nous interpelle en s’immisçant dans la masse profondément vivante qu’il cisèle de son objectif provocateur : contraste des lumières projetées, angles privilégiés qui font naître un muscle saillant, fragments de corps sculptés ruisselant d’ombres et de lumières, la rondeur d’une épaule, le galbe d’une cuisse, la veine noueuse d’une main, la lisseur d’un ventre, la puissance d’un torse, toujours cette même généreuse tendresse, mais cette fois il nous guide encore plus subtilement vers l’insaisissable.

    Nous avions envie de rencontrer ce sourire énigmatique, ces yeux mélancoliques, cette arrogance du regard. Les corps aujourd’hui sont abstraits, dépouillés, ils nous autorisent tous les fantasmes, tous les rêves, ils se dévoilent et ils se cachent. A nous de les interpréter, de nous les approprier.

    Depuis ses premiers portraits, où, les yeux dans les yeux, il saisissait l’âme de ses visages nommés, Jean Yves PITON a parcouru du chemin sur la grande voie de l’art en recréant ces corps sans visage qui révèlent la corporalité de l’âme de ses modèles sans nom.

  12. Lynda LE BRAS dit :

    Le regard de tous ces modèles est bienveillant, inspire la paix et la tranquilité. Un vrai régal pour la vue et le coeur. J’ai regardé l’expo au Fit training de Nantes.

  13. Jacques FLAMAND dit :

    Laissez votre esprit, votre coeur
    s’évader devant ces paysages de corps,
    ces mains, ces bras, ces seins,
    ces vallonnements de chair.

    Jean Yves PITON aurait pu être sculpteur ou bien dessinateur, il a choisi de dessiner, de sculpter la lumière.
    L’objectif lui tient lieu de ciseau ou de crayon.
    Il sait faire oublier la technique
    si pesante quand elle envahit la photographie.

    Chez lui, tout est rigueur et sagesse, Il va à l’essentiel.
    L’art de l’image est ici une méditation.
    Cette ascèse vous apporte le rêve et l’émotion.

    Devant ces photographies pleines de chaleur,
    qui parviennent à faire chanter voluptueusement les lignes
    et vous faire découvrir de subtiles couleurs dans le noir et blanc, vous vous surprendrez à penser à Dürer ou à Rodin.

  14. OPIUM Café dit :

    J’ai aimé des regards, beaux, profonds, émouvants aussi,
    puis j’ai rencontré Jean Yves PITON.
    Il ressemble tellement à ses portraits.

    Jean Yves m’a présenté le reste de son travail.
    Il a du talent, et j’ai retrouvé dans ces corps
    les diverses faces de sa personnalité.

    Cela m’amène tout naturellement au plaisir
    de présenter à l’OPIUM Café ces femmes et ces hommes
    qu’il a su saisir « à bras le corps »
    avec tellement de vérité.

    Hubert AIMETTI

  15. Thibault dit :

    Bravo … et Merci …

  16. Philippe dit :

    Hello jean Yves – Rencontré au hazard du net… suis donc passé te voir sur ton site!J’ai vraiment beaucoup aimé !… tes photos et ta démarche. Les portraits surtout, j’aime !!! Et on a envie que ton regard (beau regard) se pose sur nous ! On a l’impression qu’il nous rendra … beau !

    Bravo et merci ne nous faire partager tout cela !

    Philippe

  17. Fab dit :

    Bonjour, je suis très intéressé par votre travail et je souhaiterai savoir si vous êtes à la recherche de modèle masculin. je suis aussi photographe à mes heures perdues et en passant de l’autre coté de l’objectif je souhaite découvrir les subtilités de l’envers du décor.
    merci d’avance.

  18. Gerald dit :

    MAGNIFIQUE j’adore